Diagnostic territorial sur les produits non alimentaires non vendus et invendables

Publié par MFQM

Date de publication : le 14/10/2021

Depuis 2004, la Ressourcerie de l’île favorise le réemploi et la réutilisation d’objets sur le territoire de Nantes Métropole.

Chaque année en France, 630 millions d’euros de produits neufs non alimentaires sont détruits, soit 6 fois plus de destruction que de dons (chiffres ADEME de 2014). Or, à partir du 1er janvier 2022, tout producteur, importateur et distributeur de produits non alimentaires neufs destinés à la vente est tenu de réemployer, de réutiliser ou de recycler ses invendus et a l’interdiction de les détruire sous peine d’amende (loi AGEC du 10/02/2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire).

La Ressourcerie de l’île souhaite inciter les acteurs économiques au réemploi et à la réutilisation et notamment renforcer ses actions de prévention des déchets en développant un projet autour des produits non alimentaires non vendus ou invendables.

 Soutenue par l’ADEME, la Ressourcerie de l’île mène la présente enquête afin de :

  • établir un diagnostic des invendus/invendables non alimentaires existants sur Nantes Métropole,
  • identifier les acteurs économiques de la métropole intéressés pour améliorer la gestion de leurs invendus/invendables non alimentaires,
  • envisager les pistes d’actions pouvant être mises en œuvre entre la Ressourcerie de l’île et les acteurs économiques.

👉 Je réponds à l’enquête

 

 

TwitterScoop.it
< Retour aux actualités